RETOUR     AQUABIO



Pêche de sauvegarde dans le canal Saint-Martin

Tous les 15 ans, même rituel pour entretenir le canal Saint-Martin : il faut vidanger. Près de 90 000 mètres-cube d’eau sont à évacuer pour cette opération, entre l’écluse de la Villette et l’écluse du Temple. Etape préliminaire essentielle : vider le canal de sa population de poissons. Une mission confiée à Aquabio.

Le canal Saint-Martin : un axe de circulation majeur pour la faune et la flore sauvage

Si le canal est l’habitat de nombreux objets insolites (pneus, vélos, chariots, téléphones …), il est aussi surtout celui d’une diversité d’espèces de poissons comme les perches, les carpes, les sandres, les silures ou encore les anguilles.

Pour préserver cette biodiversité lors du grand nettoyage du canal réalisé en janvier 2016, une douzaine de salariés d’Aquabio sont intervenus pendant trois jours pour réaliser une pêche de sauvegarde.

4,5 tonnes de poissons à déplacer
La technique mise en œuvre consiste à utiliser une «pêche électrique», qui ne présente aucun danger pour les poissons : une fois étourdis par une décharge de faible intensité, les poissons sont attrapés à l’épuisette pour être analysés, triés et ensuite placés dans des bacs d’eau douce. Ils seront finalement relâchés plus en amont du bassin de la Villette.

Cette opération s’effectue avec l’assistance de la FPPMA (Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique) qui réalise le recensement de la quinzaine d’espèces présentes et un diagnostic de l’état sanitaire des poissons. Le perche-soleil, espèce invasive et nuisible aux milieux aquatiques, était par ailleurs largement présent dans les eaux du canal.

Plus de photos en cliquant ici.


         PARTAGEZ