RETOUR     LE POINT DE LA R&D


Indicateurs frayères à brochet

Nous avons finalisé l’indicateur multimétrique de potentiel frayère à brochet développé en partenariat avec la FDAAPPMA de Gironde. L’occasion de vous présenter rapidement ce sous-projet et quelques résultats.

Dans le cadre du projet BIOME, nous avons développé un petit partenariat avec la FDAAPPMA33 pour développer des indicateurs frayères à brochet pour les zones humides alluviales et zones de marais. Petit partenariat mais sujet costaud, qui a demandé une analyse bibliographique lourde et d’innombrables calculs pour aboutir à un indicateur multimétrique permettant d’évaluer le potentiel biologique des frayères. Les échantillonnages de ces frayères potentielles ayant été réalisés au printemps (tous les autres du projet BIOME ont été réalisés en été), cela a également été l’occasion de remanier l’indicateur multimétrique standard, désormais beaucoup plus robuste, notamment pour les sites se situant à plus de 1700 m d’altitude.

L’indicateur multimétrique frayère permet d’évaluer :

  • (1) la connectivité du site, nécessaire à la migration des brochets et brochetons,

  • (2) le potentiel du site en supports de ponte (les brochets préfèrent un recouvrement important de certains types de macrophytes pour pondre)

  • (3) le potentiel alimentaire en zooplancton et invertébrés, nécessaire à l’alimentation des juvéniles,

  • (4) le potentiel nurserie (habitabilité du site), permettant aux juvéniles de mieux échapper au cannibalisme et aux prédateurs éventuels,

  • (5) l’état global du site, qui correspond à l’indicateur multimétrique standard. L’analyse des métriques de ce dernier permet également de mieux interpréter les résultats.

Le rapport de synthèse à fournir à la FDAAPPMA est en cours de finalisation.

                                                                                                        Figure 01- Exemple de diagramme radar frayère

Figure 02- Tableau de synthèse automatisé permettant de comparer les résultats entre sites ou dans le cadre d’un suivi quand il y a beaucoup d’essais. Sinon, possibilité d’utiliser la Figure 03. Figure 03 - Diagramme radar comparatif. Vous pouvez observer que la lagune de Batejin échantillonnée en été 2014 et au printemps 2017 obtient exactement les mêmes résultats!



         PARTAGEZ