RETOUR     LA VIE D'AQUABIO


Rencontre avec Corinne Guillot, nouvelle Directrice de l’Agence Sud-Est d’Aquabio

Précédemment ingénieure « Eau et Assainissement », Corinne Guillot a rejoint Aquabio en tant que Directrice de l’Agence Sud-Est basée à Nyons.

Présentation !

Pourriez vous nous parler de votre parcours avant d’arriver à Aquabio ?

C.G : « Je suis originaire de Clermont Ferrand. J’ai suivi un cursus universitaire en biologie des populations avec une spécialisation en écosystèmes aquatiques. Vers la fin de ma licence, j’ai eu l’occasion de réaliser des temps d’immersion en milieu professionnel avec notamment un stage dans un bureau d’étude. Cette entreprise avait un partenariat avec mon université et elle proposait aux élèves de venir y découvrir l’hydrobiologie ; ça a été un véritable « coup de cœur » !

J’ai donc décidé de poursuivre mes études dans ce domaine. Lors de mon stage de fin d’étude, j’ai participé au suivi d’un bassin versant sur l’Aveyron. Pas de doute sur mon orientation, c’est ce que je voulais faire. Mais dans les années 2000, peu de structures étaient spécialisées dans cette branche, j’ai donc élargi le champ de mes recherches à celui des eaux et de l’assainissement. Je suis ainsi rentrée dans la fonction publique en 2001 à Nyons au sein de la Communauté de communes du Val d’Eygues. Initialement embauchée pour la réalisation des études de zonages d’assainissement pour les communes membres, mon poste s’est orienté prioritairement sur la création d’un service public d’assainissement non collectif au vu de l’obligation réglementaire au 31/12/2005.

Plus récemment suite aux fusions des intercommunalités et des nouvelles compétences attribuées, j’ai pris en charge l’organisation de la politique GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) sur l’ensemble du territoire de la communauté de communes, composé de quatre bassins versant. La stratégie d’organisation se définissait avec les syndicats de rivière existant, les services d’état et financeurs. Mais retourner à mes premiers amours me tenait à cœur …

Aquabio et vous, un mariage de passion et de raison alors ?

C.G : « En 2017, j’ai été conviée aux 10 ans d’Aquabio à Nyons. J’ai rencontré des personnes passionnées et ce fut un vrai plaisir de pouvoir échanger avec elles sur une thématique qui me tient à cœur. Quelques mois après j’ai eu à connaissance le départ de la directrice de l’agence. Sans hésiter, j’ai fait le choix de postuler à ce poste, car le défi était excitant et il était important pour l’économie du territoire de pouvoir maintenir cette richesse professionnelle. Le statut de SCOP d’Aquabio a également été une motivation, j’aime cette idée d’avancer ensemble. Le statut d’associé-salarié est très intéressant : chacun à son mot à dire et le collectif prime. Cette notion m’est très importante.

Aujourd’hui à ma grande joie, je suis en poste à l’agence Sud Est d’Aquabio et je vais tout mettre en œuvre pour pérenniser l’agence sur Nyons et la développer en comptant sur une équipe forte et motivée.

Notre objectif aujourd’hui est de mieux faire connaître le potentiel d’Aquabio auprès des communes et des différents acteurs locaux, car nous avons beaucoup de choses à leur apporter pour améliorer la qualité des milieux aquatiques en éclairant les prises de décision par la meilleure connaissance possible de leur état. »

Bon on passe aux questions plus ludiques… Plutôt terrain ou laboratoire ?

C.G : « Les deux sont biens ! Il faut trouver un bon juste milieu. »

Plutôt nature ou ville ?

C.G : « Définitivement nature. »

Pour les vacances plutôt mer ou montagne ?

C.G : « L’océan ! Pas la mer, par contre je suis aussi très montagne et forêt. »

Plutôt Eddy Mitchell ou the Rolling Stones ?

C.G : « Les Rolling Stones sans hésiter ! »

         PARTAGEZ