RETOUR   LE COIN DES EXPERTS


L'Indice Invertébrés Multi-Métrique (I2M2)

Le site Système d’évaluation de l’état des eaux (SEEE) est le nouvel outil d'évaluation de l’état des eaux de surface et des eaux souterraines. Il permet de calculer les différents indicateurs de qualité dont l’Indice Invertébrés Multi-Métrique I2M2 basé sur le compartiment invertébrés benthique et qui, à terme, remplacera l’IBG-DCE (ou équivalent IBG) pour l’évaluation de l’état biologique des cours d’eau selon l'arrêté du 27 juillet 2015.

Les peuplements de macro-invertébrés benthiques, qui colonisent la surface et les premiers centimètres des sédiments immergés de la rivière, intègrent dans leur structure toute modification, même temporaire, de leur environnement (perturbation, physico-chimique ou biologique d’origine naturelle ou anthropique).

L’I2M2 permet d'avoir une vision plus représentative du peuplement de macro-invertébrés sur la station. Compatible avec les prescriptions de la Directive Cadre sur l'Eau, il prend en compte la typologie des cours d’eau, intègre le calcul d'un écart à un état de référence et est exprimé en EQR (Ecological quality ratio) de 1 (peuplement conforme à la référence) à 0 (peuplement complètement perturbé).

Il est constitué de métriques élémentaires intégrant la notion de polluo-sensibilité (ASPT,fréquences en taxons ovovivipares et polyvoltins dans le peuplement) ou décrivant la structure taxonomique du peuplement (diversité et richesse taxonomique ).Ces métriques sont également exprimées en EQR (de 0 à 1).

Parallèlement à l’I2M2, un outil diagnostic, basé sur les traits biologiques, a été développé. Il permet une identification plus précise des pressions anthropiques les plus probables, présentées sous forme de deux diagrammes radar mettant deux types de pressions (qualité de l’eau et hydromorphologie) en évidence. Ces diagrammes ont essentiellement un caractère informatif, les probabilités d’impact ne constituant pas des preuves irréfutables de l’effet significatif d'un type de pression mais plutôt des indications sur la probabilité qu'un type de pression soit susceptible d’avoir un effet significatif sur les communautés d'invertébrés aquatiques.

L’indice utilisé jusqu’à aujourd’hui (IBG-DCE ou équivalent IBG) nous permet de quantifier l’impact des caractéristiques hydromorphologiques du cours d'eau (vitesses d'écoulement, mosaïque d'habitats, substrat dominant...) sur la variété de la macrofaune ainsi que de jauger la polluo-sensibilité d’un peuplement et, donc, de détecter la présence d'un éventuel problème de qualité d'eau.

L’I2M2 permet d’aller plus loin dans ce diagnostic en étudiant l’hétérogénéité et la stabilité de l’habitat (Shannon-Weaver), le niveau de polluo-sensibilité du peuplement (ASPT), la présence de pression anthropique forte (fréquence des polyvoltins), la dégradation de la qualité physico-chimique de l’eau (fréquence des ovovivipares) et la complexité de l’habitat (richesse taxonomique).

Exemple


S’appuyant sur une variété taxonomique et un groupe indicateur relativement élevés, l ‘IBG-DCE indique un bon état biologique.


 


Les scores des métriques de l’I2M2 indiquent un milieu perturbé par sa qualité physicochimique et par sa qualité hydromorphologique.


 


L’outil diagnostic permet d’émettre des hypothèses quant à la nature et l’origine de ces perturbations. Elles peuvent ainsi s’expliquer par les pratiques culturales présentes sur le bassin versant (irrigation, drainage, sols nus en hiver) qui peuvent créer des situations hydrologiques défavorables à l'installation d'une macrofaune diversifiée et aggraver des problèmes de qualité d'eau lors des étiages sévères, ainsi qu'un colmatage des habitats.



Disponibles seulement depuis quelques mois, ces nouveaux outils seront enrichis du retour d'expérience des différents utilisateurs. De plus, tout comme l'ensemble des outils basés sur les bio-indicateurs, ces éléments d'aide à l'analyse des peuplements et au diagnostic écologique ne peuvent remplacer l'expertise d’un hydroécologue.

Pour aller plus loin :
- http://www.eaufrance.fr/les-actualites/le-nouveau-seee-service-de-calcul
- https://hydrobio-dce.irstea.fr/cours-deau/invertebres/
- http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1470160X11004158
- Bioévaluation des cours d’eau peu profonds basée sur le compartiment des macroinvertébrés benthiques : I2M2 et outil diagnostique. Onema. 2015.

         PARTAGEZ